Exemple de Psychogénéalogie

Histoire

Une petite fille demande à son grand père pourquoi il y a une seule photo d'elle sur la table du bureau ( elle a des frères et soeurs, des cousins et cousines), il répond que c'est sa tante, décédée lorsqu'elle était enfant; cette petite fille ignorait son existence, elle se dit à l'époque, sans savoir pour quoi " il y a quelque chose avec cette tante et moi".

Histoire de la petite fille

Elle était toujours triste sans savoir pourquoi, se sentait attirée par tout ce qui était noir ( au sens figuré comme au sens propre), a développé un attirance pour le morbide à l'adolescence. Elle a souffert de crises d'angoisses quand quelqu'un qu'elle aimait s'en allait, même temporairement. Elle faisait des rêves récurrents où elle ne pouvait pas marcher, elle a eu des mini crises d'appendicites chronique à partir de 9 ans. Elle est seule a être blonde aux yeux bleu dans un famille de bruns au yeux marrons. Elle est née le 28 février à 11h du soir. Elle consulte à l'âge adulte pour les crises d'angoisse.

Histoire de la tante

Elle a eu la poliomyélyte, et est décédée d'une péritonite à l'âge de 9 ans. Elle est décédée un 1er mars. Elle a les cheveux clairs et les yeux clairs, sa famille est de tendance brune aux yeux marrons.

Relation entre les deux personnes

Vous voyez bien par vous même les parallèles de l'histoire; les parents de la tante, grand parents de la petite fille ont eu du mal à faire leur deuil, tout du moins l'inconscient de la soeur de l'enfant décédé l'a enregistré comme cela, devenue adulte, elle met au monde une petite fille qui sera chargée de remplacer la tante, soit pour elle, soit en fidélité à sa mère ( cela n'a pas été déterminé en séance). En complément, on a donné sous une forme composée le prénom de la tante à la petite fille !

La petite fille ne pouvait donc pas vivre sa vie, puisqu'elle est née pour remplacer une morte ! d'où un comportement de morte, pas de vie en elle, une attirance pour la mort et ses symboles.

Elle à réalisé un acte symbolique, pour faire le deuil à la place de la famille qui n'avait pu le faire. Elle a retrouvé la joie de vivre, les crises d'angoisses ont disparues...